Résumé des cinq batailles près d’Ypres

Dès la fin août 1914, les premières patrouilles de reconnaissance allemandes apparaissent dans notre région et en octobre 1914, tous les habitants fuient nos villes.

Première bataille d’Ypres (octobre – novembre 1914)
À partir de la mi-octobre 1914, le corps expéditionnaire britannique établit une position défensive à travers Wallemolen (Passchendaele), Broodseinde (Zonnebeke), Reutel (Beselare) et Kruiseik (Geluveld). La 7e division anglaise, aidée par le 9e corps d’armée français, arrête l’avance allemande. Il y a de lourds combats près de Broodseinde et Reutel. Le 11 novembre 1914, une ultime tentative des Allemands à Geluveld échoue. Le front se stabilise et forme la moitié sud du  » Saillant d’Ypres  » et la première bataille d’Ypres se termine au Nonnebossen le 11 novembre. Les fraternisations de Noël ont lieu dans certaines parties du front à la fin décembre.

Deuxième bataille d’Ypres (avril – mai 1915)
Une nouvelle arme est utilisée au cours de cette bataille : le gaz de combat. Cela oblige les Britanniques à battre en retraite le 4 mai 1915 et jusqu’à la ligne Frezenberg-Bellewaerde. Les combats se poursuivent jusqu’à la fin du mois de mai. La ligne de front se déplace vers Hooge (Zillebeke) et Verlorenhoek. Cela allait durer deux ans et nos villages se trouvaient dans l’arrière-pays allemand pendant cette période. Les troupes allemandes en profitent pour construire plusieurs lignes défensives avec des bunkers en béton et des mitrailleuses.

Troisième bataille d’Ypres (été 1917)
Durant l’été 1917, les Britanniques passent à l’attaque. En raison des conditions météorologiques et d’une résistance féroce imprévue de la part des troupes allemandes, ils progressent très lentement. Une catastrophe est donc inévitable. « Passchendaele » restera dans l’histoire de la Première Guerre mondiale comme un synonyme de violence et d’horreur insensées, un enfer de boue et de feu. En cent jours, plus de 400 000 soldats sont mis hors de combat pour un gain de terrain d’à peine huit kilomètres. La plupart des succès sont remportés par les troupes australiennes et néo-zélandaises (ANZAC). Le 4 octobre 1917, ils ont capturé la chaîne de collines ‘s Graventafel-Broodseinde-Molenaarelst pendant la bataille de Broodseinde. Le 9 octobre 1917 (bataille de Poelkapelle), la 2e division australienne subit de lourdes pertes. Le 12 octobre 1917 (première bataille de Passchendaele), Passchendaele doit être capturé. Cette tâche est confiée à la 3e division australienne et à la division néo-zélandaise. Une fois encore, l’attaque principale est un échec et Passchendaele reste hors de portée. Après cela, les ANZACs sont relevés par les Canadiens.

La deuxième bataille de Passchendaele se déroule en trois phases : 26 octobre 1917 : le terrain est détrempé et s’est transformé en une terrible masse boueuse. L’objectif de la première phase est d’obtenir une bonne position de départ pour la deuxième phase. Au cours de la deuxième phase, le recul entraîne de lourdes pertes et tous les objectifs ne sont pas atteints. Cependant, d’importants bastions sont pris, par exemple la ferme Crest. Le 6 novembre 1917, ils obtiennent des résultats : Passchendaele est pris. Le 10 novembre 1917 (fin de la bataille de Passchendaele), l’objectif est d’améliorer leurs positions sur la crête de Passchendaele. Ils subissent à nouveau de lourdes pertes, mais une collaboration entre les Canadiens et les Britanniques permet de faire tomber Passchendaele et une partie de la route vers Westrozebeke aux mains des Alliés.

Offensive de printemps allemande (avril 1918)
Les Allemands repartent à l’attaque et les Britanniques doivent battre en retraite jusqu’à Ypres.

Offensive finale (28 septembre – 11 novembre 1918)
Le 28 septembre, des unités belges atteignent Broodseinde-Passendale, les Britanniques libèrent Beselare, Zandvoorde et Geluveld. Nos communes, toutes détruites, il ne reste rien…

Données d'adresse

Berten Pilstraat 5a
8980 Zonnebeke
België

T: 0032 (0)51 77 04 41

Facilités

  • Passendale
  • PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

À proximité

La pierre perdue de Zonnedaele Distance estimée: 0.00 Km
Valise pédagogique Distance estimée: 0.00 Km
The Platoon Experience Distance estimée: 0.00 Km
zonnebeke-grafisch-element-zon.png
zonnebeke-grafisch-element-beek.png
zonnebeke-grafisch-element-zon.png
zonnebeke-grafisch-element-zon.png
zonnebeke-grafisch-element-beek.png
zonnebeke-grafisch-element-zon.png